[Taux de conversion] – 11 astuces pour améliorer ses conversions

OK donc, nous avons réussi à amener du trafic sur le site ecommerce grâce au référencement, voire même grâce à sa stratégie de SEA, génial !

Ah, mais en fait, cela ne fait que commencer.

Certes, il y a 1% de ces utilisateurs qui convertit. Mais imaginons que ce 1% se transforme en 2, voire 3, voire, allez soyons fous, 5% ?!

Content harmony donne 11 astuces plutôt simples à exécuter, je vous les livre ici en français !

1 – Offrir les frais de livraison

Vous n’avez jamais été déçu de voir des frais de livraison, et auriez préféré ne pas voir ce méchant 8€ pour finaliser votre commande ?

2 – Envoyer un rappel après une commande abandonnée

Vous avez l’email, vous savez ce que veut la personne ! Un rappel 1, 3 ou 7 jours après, avec un joli message personnalisé avec l’obejt du désir et le prénom, et bien sûr de quoi traquer votre action marketing, et voilà ! c’est du CRM.

3 – Matcher le contenu de l’annonce avec la landing page

Vive la cohérence. Bien sûr.

4 – Créer une page spéciale pour les promotions

Pour les personnes qui shoppen uniquement pour faire des affaires.

5 – Varier ses Call-to-Action

Ne pas juste utiliser « Continuer » ou « Valider » => appelez l’action !!

6 – Le bon contenu pour la bonne audience

Et en plus on diminue ainsi son taux de rebond.

7 – Intégrer des customer reviews

Des vraies ! Cela contribuera également aux rich snippets, vous savez ces jolies étoiles qu’on voit dans les résultats Google.

8 – Ajouter des photos de clients contents

Le mimétisme.

9 – Optimiser le temps de chargement de ses pages

Bénéfique et pour l’utilisateur qui ne partira pas de frustration, et pour le référencement.

10 – Maillage interne

Faire des liens vers les produits en relation ou complémentaires, toujours pareil : ça aide votre acheteur, et ça aide votre référencement.

11 – Épurer les pages

Moins de call-to-action inutiles, et on dirige son acheteur sur ce qu’il veut acheter.

[A/B Test] Landing page avec aperçu

Voilà ce qui est formidable avec le web : il est possible de suivre les performances de 2 versions d’un produit, très similaires, de manière quasi-instantanée, sur un échantillon quasi identique d’utilisateurs, et d’ainsi définir quelle version garder selon les KPI qu’on attend du produit.

Un exemple : sur les pages d’un site, préfère-t-on

  • afficher une fiche signalétique avec du texte uniquement
  • ou donner un aperçu qui donnera plus envie de cliquer ?

Autre question à se poser : quels sont les KPI’s à monitorer ?

  • nombre de visiteurs / sessions
  • nombre de pages vues
  • taux de rebond
  • inscriptions
  • nombre d’abonnements
  • chiffre d’affaire

Dans le cas de ce test ergonomique de landing page, les éléments à mettre en place :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • le design des 2 landing pages
  • la génération des fichiers à afficher avec l’aperçu et la bande cachant le texte principal (et vérification du poids de la page)
  • le flot des visiteurs si différent : Landing page avec aperçu > modal d’inscription / abonnement > paiement
  • les tags analytics de chacune des 2 versions
  • les tags backoffice pour identifier les inscriptions et abonnements de chacune des 2 versions
  • les recordings hotjar pour vérifier le comportement des visiteurs

Une fois qu’on a lancé, on monitor et on ajuste au besoin.

Ici les résultats de l’aperçu

  • Plus d’inscrits : les visiteurs sont enclins à cliquer sur le bandeau pour en savoir plus
  • Plus d’abonnés : l’aperçu a donné envie de lire le contenu
  • Plus de revenus : pas d’incidence sur le paquet choisi
  • Moins de pages vues : le visiteur explore moins le site

Et Hotjar ?

Hotjar nous avait livré de précieux renseignements au début du test : l’aperçu prenait beaucoup de temps à charger.

  • L’équipe technique a procédé à une optimisation de son temps de chargement
  • Elle a également a diminué le nombre de pages disponibles et modifié le bandeau de dernière page, car le visiteur n’allait pas au-delà de 4 pages, il était donc inutile d’afficher l’intégralité du document

AB Test Résultats

Mobilegeddon II – le retour

Google a annoncé aujourd’hui sur son blog qu’une mise à jour sur les résultats de recherche mobile serait lancée courant mai.

A priori pas de souci pour les sites déjà mobile friendly.

On n’oublie pas non plus, pour les contenus type actu et blog, avec peu de javascript, le AMP project… !

Cette annonce fait suite au billet posté la veille sur la mise à jour du user-agent des smartphones à partir du 18 avril 2016.

Pour vérifier comment cette mise à jour impactera vos pages (peu probable), il vous suffit de vous rendre sur GSC dans la section Explorer comme Google et de voir comment une page sera vue par Google, avec

  • Mobile : Smartphone – Version actuelle
  • Mobile : Smartphone – Prochaine version

(c’est quand même bien fait)

Explorer comme Google dans Google Search Console

 

 

[Test SEO] – Enrichissement de contenu

Suite à l’article paru sur SEOMOZ et dont j’ai fourni ici une traduction, j’ai procédé à un test pour booster une page performante, avec de nouveaux mots clés.

J’ai donc pris la page ^site/fiche-de-lecture.html le 25 février 2016.

La méthode

  • J’ai extrait des mots clés avec un fort potentiel d’impression sur lesquels je souhaite bien positionner ma page, à partir de Google Keyword Planner
  • J’ai noté la position de la page avec chacun des mots clés
  • J’ai légèrement remanié le haut de la page avec des ancres pour que le contenu de la page, relativement longue, soit plus visible et attire plus l’oeil des visiteurs
  • J’ai enrichi le contenu actuel du premier paragraphe avec les mots clés (et ses variantes) 
  • Une fois ces améliorations en ligne, j’ai soumis la page à Google Search Console

Les résultats le 7 février (un peu moins de 2 semaines après)

  • Les mots clés en position 50+ (au-delà de la page 5) ont évolué et sont arrivés sur des pages 3 et 4 des résultats de recherche Google
  • Le taux de rebond sur une période similaire a baissé de 2%, les visiteurs sont plus intéressés par la page
  • Les impressions ont légèrement augmenté sur GSC, pas le CTR en revanche

La suite ?

  • Appliquer la même méthode sur des pages similaires (une autre en cours depuis aujourd’hui le 16/03/2016)
  • Augmenter les liens internes (autres pages, articles de blog)
  • Rechercher des liens de sites complémentaires, se trouvant eux en page 1 des résultats
  • Continuer à monitorer les KPI choisis

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

AMPP : Accelerated Mobile Pages Project

Et voici le dernier né des projets de Google pour faire suer les développeurs et les chefs de projet, après le Mobileggedon et le https de 2015 : AMPP, le Accelerated Mobile Pages Project, initiative open source soutenue par Google, LinkedIn, Twitter, Pinterest, WordPress, Chartbeat, Parse.ly et Adobe Analytics, démarrée en octobre 2015 et annoncée comme live en février 2016.

AMP, que cela veut-il dire ?

C’est un standard HTML5 ultra simplifié qui permet un chargement plus rapide d’une version de la page : js simplifié, optimisation des images et vidéos, sandboxing des iframes, désactivation des sélecteurs CSS lents.

Du coup c’est à l’heure actuelle difficile, voire même impossible, d’appliquer ce standard à un site ecommerce ayant de nombreuses fonctionnalités actionnées par du js, ou à un site vivant de publicités interactives.

En revanche, le standard AMP supporte les images, les vidéos, Youtube, Instagram, les tweets, les iframes : cela marche bien avec un site de contenu type blog ou actualités. Et d’ailleurs ! WordPress a déjà quelques plugins qui convertissent basiquement les articles en format AMP (comme ici)  :

https://wordpress.org/plugins/amp/

Un design sobre, un exemple avec ce site :

Version non AMPVersion AMP

 

 

 

 

 

 

 

Cela fera apparaître dans le carousel des résultats de recherche (je n’ai pas encore accès à cela pour faire apparaître un exemple ici).

Les avantages avec ce type de plugin :

  • Nul besoin de réécrire les url, il gère cela comme un grand avec /amp/ au bout l’url
  • Pas de souci de contenu dupliqué, les liens canonical et rel=amphtml qui fournit l’URL de la version AMP HTML sont également gérés
  • Ainsi que bien sûr toute la conversion des balises

Quel est l’avantage d’avoir des pages AMP ?

  • Difficile pour l’instant de déterminer un réel avantage SEO, il est trop tôt
  • Nous arrivons en tête des résultats, c’est forcément bien quand on sait que les positions 1-3 ont un CTR nettement plus élevé que les résultats des positions au-delà
  • On offre un contenu plus rapide à ses utilisateurs, là aussi net avantage assez évident

En revanche :

  • Les résultats, bien qu’hébergés sur ses serveurs et non chez Google comme Facebook Instant Articles, sont affichés dans le carousel sur Google. Il faut donc que la page AMP soit un minimum sexy et plus attrayante que celle de ses concurrents pour amener le visiteur sur son site.

À noter que Google Search Console a une section dédiée à ces fameuses AMP :

https://www.google.com/webmasters/tools/accelerated-mobile-pages?hl=en&siteUrl=